La biographie hospitalière, la "Carebiographie"

Il s’agit d’un accompagnement par l’écriture qui s’adresse aux personnes malades n’ayant plus de solution curative. Ce projet s’inscrit dans la lignée des soins de supports et est développé par Valéria MILEWSKI, de l’association « Passeur de mots, passeur d’histoires » depuis 2007. Le biographe est en lien avec l’équipe soignante. Celle-ci sait pertinemment à quelle personne proposer cet accompagnement. Le biographe rencontre la personne là où elle vit, et avec son accord, lui permet de réaliser son récit dans une relation de confiance, et dans le respect de la confidentialité. Le biographe, aux côtés de la personne, est non jugeant, humble, attentif à sa santé, fidèle à ses volontés.
La personne se verra offrir son récit rédigé à la première personne : « Je », et joliment relié par un artisan d’art.

Les bienfaits

Pour la personne, il s’agit d’ETRE à nouveau dans un projet créatif unique et singulier. Elle qui subit tant de pertes liées à sa santé, peut vivre une nouvelle opportunité re dynamisante et apaisante.

Pour les proches, le récit représente un soulagement, un soutien. En effet, c’est un soin particulier et supplémentaire offert à la personne qui leur est chère mais le récit est aussi un objet précieux qui va les aider, à plus ou moins long terme,  à accomplir leur travail de deuil.

Pour l’équipe soignante, la biographie à l’hôpital témoigne de leur volonté de soigner la personne dans sa globalité et avec humanité.

Pour la société, la biographie à l’hôpital répond aux orientations politiques dans le sanitaire et médico-social qui aspirent à améliorer les conditions de vies des personnes les plus vulnérables, en les considérant comme sujet et non « objet » de soins. Préoccupation encore plus défendue depuis la Covid 19.

Passeur de mots, passeur d'histoires

Formée par Valéria Milewski, je suis membre de l’association « Passeur de mots, passeur d’histoires », comme les 18 biographes en exercice sur le territoire national. Notre réseau est actif et nous assure une supervision essentielle dans ce contexte d’écriture pour autrui. Je suis en lien avec l’HAD « AVEN à ETEL »  de Lorient, qui m’a déjà sollicitée, et disponible pour d’autres partenariats avec d’autres établissements ou services de soins.

Combien ça coûte ?

Une biographie hospitalière est totalement offerte à la personne.

L’établissement de santé ou le service , doit couvrir les frais liés :

  • Au processus d’écriture (entretiens et retranscription)
  • A l’impression
  • A la reliure d’art

Si l’établissement de santé ou le service ne peut prendre en charge les frais, HELEBOR (Fonds pour les soins palliatifs) peut en financer une partie mais, la générosité des mécènes privés et publics, doit être sollicitée pour compléter.

Nous avons donc besoin de dons pour promouvoir ce nouveau soin de support.

Combien ça coûte ?

Une biographie à l’hôpital coûte entre 2 000€ et 4 000€ (processus d’écriture, impression, reliure d’art).

Si l’établissement de santé ou le service ne peut prendre en charge les frais, HELEBOR (Fonds pour les soins palliatifs) peut en financer une partie mais, la générosité des mécènes privés et publics, doit être sollicitée pour compléter.

Nous avons donc besoin de dons pour promouvoir ce nouveau soin de support.

Formée par Valéria Milewski, je suis membre de l’association, comme les 18 biographes en exercice sur le territoire national. Notre réseau est actif et nous assure une supervision essentielle dans ce contexte d’écriture pour autrui. Je suis en lien avec l’HAD « AVEN à ETEL »  de Lorient, qui m’a déjà sollicitée, et disponible pour d’autres partenariats avec d’autres établissements ou services de soins.